Ce samedi 5 mai, l’ANAVIE était aux côtés des personnes âgées de l’Eglise Evangélique Presbytérienne d’Avénou (quartier situé au nord-ouest de Lomé). Conformément aux activités que prévoit son programme santé, elle a sensibilisé les personnes âgées de cette paroisse sur le diabète, l’hypertension artérielle, la santé mentale des personnes de troisième âge, particulièrement la démence et enfin sur les droits des personnes âgées. Cette campagne de sensibilisation a été précédée d’une séance de dépistage des deux premières maladies et s’est poursuivie par des séances de conseil personnalisés des médecins de l’ANAVIE.

Après la présentation de l’ANAVIE par M. Jean-Paul Ekuhoho, président de l’ANAVIE, la séance de sensibilisation a été enclenchée. Elle a permis aux médecins de donner des informations  sur les signes précurseurs du diabète et de l’hypertension artérielle, les facteurs qui contribuent à leur déclenchement, les dispositions à prendre non seulement pour les prévenir, mais aussi pour éviter qu’elles n’engendrent des complications si elles existent déjà, et la nécessité de se faire suivre régulièrement par un médecin même si le dépistage ne révèle rien de grave afin d’éviter toute surprise désagréable.

La sensibilisation a aussi porté sur les signes annonciateurs des problèmes de santé mentale. M. Hilaire Kpedzroku, psychologue et chef programme psychosocial de l’ANAVIE a attiré l’attention de l’assistance sur la vulnérabilité des personnes âgées par rapport aux maladies mentales, notamment la démence et a donné de précieuses informations sur leur prévention et la place de l’entourage.

La question des droits a aussi été abordée sur l’angle de la maltraitance des personnes âgées, phénomène devenu malheureusement courant. M. Seyram Adiakpo, juriste, a entretenu les personnes âgées présentes sur les droits des personnes âgées et a présenté les facteurs de maltraitance ainsi que la conduite à tenir.

En somme l’équipe des présentateurs a souligné la bonne disposition de l’ANAVIE à accompagner les personnes âgées sur les plans médical, psychosocial et juridique.

La séance s’est poursuivie avec les consultations et conseils des médecins. La communauté paroissiale de l’Eglise évangélique presbytérienne a été vraisemblablement enchantée par le programme de sensibilisation et de dépistage gratuit. La sensibilisation a connu la présence de plus de 200 personnes âgées.