Dans la logique de ses activités pour la promotion des droits des personnes âgées, l’ANAVIE (Association Nos Années de Vie) a procédé au lancement officiel de son Rapport intitulé « Togo : les oubliées de la République » ce jeudi 07 juin 2018 dans la matinée au CESAL à Tokoin Séminaire. Ce lancement s’est fait à l’occasion d’une conférence de presse. Étaient à la table d’honneur, Monsieur Jean-Paul Ekuhoho, président de l’ANAVIE, messieurs Koffi Alfa-Tchegbassi et Hilaire Kpedzroku, respectivement chefs programmes juridique et psychosocial et monsieur Seyram Adiakpo, juriste et modérateur de la cérémonie, Le panel ainsi constitué a été l’équipe de rédaction dudit rapport.

La conférence de presse a connu la participation des journalistes, tant de la presse écrite et orale, que des télévisions. Le président de l’ANAVIE a prononcé le mot de bienvenue et la déclaration liminaire. Au cours de son allocution, celui-ci a présenté le contexte dans lequel travaille l’association nos années de vie et a présenté le contenu du rapport ainsi que ses différentes parties.

Image conférence de presse

Les échanges ont été nourris et ont porté notamment sur les activités de l’ANAVIE ainsi que le contenu du rapport. Les questions sont allées dans le sens de l’accompagnement médical, juridique et psychologique des personnes âgées par l’ANAVIE et sur la qualité des efforts fournis par les pouvoirs publics togolais. Les apports sont allés dans le sens de la campagne en faveur de l’autonomisation des personnes âgées ainsi que de la place de l’entourage.

Présent dans l’assistance, le directeur des personnes âgées a souligné la pertinence du rapport et a affirmé la disposition de la Direction des personnes âgées à travailler avec l’ANAVIE pour l’épanouissement des personnes âgées au Togo.

La presse a été appelée à s’associer à l’ANAVIE pour une meilleure communication sur la thématique des personnes âgées. Au rang des invités présents, on peut noter les émissaires des ministères en charge de la problématique des personnes âgées, ceux de la CNDH (Commission Nationale des Droits de l’Homme), de l’Université de Lomé, du Conseil national consultatif des personnes âgées au Togo ainsi que ceux de Handicap International. Ces derniers ont vivement félicité l’ANAVIE pour la pertinence de ses activités.